La Narvalaise

La Narvalaise

Humour

Marine pour se marrer


PARIScope Up!
PARIScope Up! :

15 juillet 2015

Jos VALDMAN, dessinateur/caricaturiste australien, ironisait sur la sélection de la France dans ce qui allait devenir

le "contrat du siècle".

 

Petit rappel et chronologie de l'affaire:

En 2013, l’Australie réfléchit au renouvellement de sa flotte de sous-marins. Les Japonais sont les seuls interrogés, alors que les Allemands faisaient, sans y être invités, d’intéressantes propositions. La France ne cherchait même pas à se positionner, tant elle doutait de ses chances d’être retenue dans un tel projet. Toutefois, deux hommes – Hervé GUILLOU, patron de DCNS et Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de la Défense – gardaient discrètement œil et oreille sur l’affaire. C’est lors d’un voyage en Australie, en novembre 2014, que le Ministre évoque discrètement le sujet, sans que son homologue australien n’y prête réellement attention. Mais la France continue à travailler sur le projet, au cas où les autres se « planteraient ».

Et en février 2015, les Australiens ouvrent la porte aux Allemands (TKMS) et aux Français (DCNS), mais précisent qu’ils ont peu de chance. Les Français ne lâchent rien, et de plus, obtiennent l’appui et la neutralité des Américains.

En septembre 2015 la compétition fait rage et le 26 avril 2016, c’est la France qui l’emporte. Nous connaissons l’épilogue avec la signature du « contrat du siècle » entre la France (Naval Group) et l’Australie, le 11 février 2019, pour un programme de 12 sous-marins type Barracuda et 50 milliards de $ (31 milliards €) qui devra commencer en 2023 avec une première livraison en 2030.


Approved
Approved :

26 avril 2016

Jos VALDMAN réactif le jour même où la France remporte la compétition face aux Allemands et aux Japonais.

- L’australien : « Bien joué, vous avez trouvé la recette du succès ! »

- Le français : « Eh bien il est basé sur nos traditionnelles valeurs de favoris ! »

- L’allemand : « Pourtant nous avions proposé des U-boote ! »

- Le japonais : « Désolé, on s’est planté ! »

Et ce succès français arrosé d’un mousseux blanc australien…

 

A noter tout de même que Jos aime bien les sous-marins... Il a réalisé plusieurs dessins pour illustrer les balbutiements de ce contrat du siècle. Français, Allemands, Japonais, etc., tout le monde a sa petite caricature.


Chicago
Chicago :

Se reconnaîtront-elles...?


Sous-marin Baleine
Sous-marin Baleine :

N’ayant jamais vu le nom « Baleine » attribué à un sous-marin, elle s’est dit : « C’est assez…, j’en fais un !»


"Avant d'exécuter l'ordre...
"Avant d'exécuter l'ordre... :

... il faut attendre le contre-ordre"

Toutefois, pour bien interpréter celui-ci, il est conseillé de cliquer sur la photo; une façon de bien le "recevoir".

Extrait du Cols Bleus N° 1419 du 27 mars 1976.


Par... chemin
Par... chemin :

A travers mer, baie, golfe, île ou archipel chacun y trouvera le sien.

Pour une navigation plus aisée, cliquez sur la photo.


Se reconnaîtront-ils...?
Se reconnaîtront-ils...?

Tout est dit...
Tout est dit...

OFNI
OFNI :

8 août 2015 – Moëlan sur Mer. Notre ami Guy PARANTHOEN a assisté à une course d’OFNI (Objet Flottant Non Identifié)… !?

Epreuve remportée par le sous-marin vert Russe « LEQUIPETROVITCHI », de la Classe X NG.

LEQUIPETROVITCHI : Propulsion aviron-électrique, technique empruntée au dernier modèle de deux roues vu sur le Tour de France 2015 (moteur électrique intégré dans l’aviron). Equipé du dernier système d’armes, cependant la DLT a été débarquée pour des raisons de sécurité et de confidentialité. On y voit, nettement, l’étrave type « Narval », élément prépondérant et décisif qui a largement favorisé la victoire.

Avec une prise de risques considérables, notre ami Guy a mené enquête et il a découvert que le concepteur de cette bête de course est un ancien charpentier de marine... Cela explique la qualité et l'efficacité de l'étrave...