La Narvalaise

La Narvalaise

Drame aux Glénan

Yvon CALVEZ  -  Michel PAULMIER  -  Jean-Yves GOURTAY

 

 

Durant sa longue et belle carrière le Narval et ses équipages ont rempli les missions confiées avec beaucoup de réussite certes, mais également en vivant des situations humainement très difficiles.

 

Nous connaissons tous  le Narval de Drogou qui, par sa disparition en 1940, marqua l’histoire de la France et de la sous-marinade, mais « notre » Narval fut également frappé par le destin en 1966 avec la perte accidentelle de trois membres de l’équipage et de son Commandant.

 

Ces deux drames sont respectueusement rappelés au souvenir par une plaque commémorative apposée sur le bloc K2 de Kéroman à Lorient, où, dans un carré du souvenir honneurs sont régulièrement rendus.

 

En ce qui concerne l’accident de 1966, certains Vieux Loups ont douloureusement vécu ce drame et notre ami Yvon CALVEZ nous livre son témoignage, c’était un matin d’avril au large des Glénan

 

Merci à Yvon CALVEZ

 

 

 

La presse locale a largement couvert ce dramatique évènement. Notre ami Michel PAULMIER en a conservé les coupures. Elles vous sont proposées à la lecture.

Dans certains documents vous trouvez une petite icône "loupe", cliquez dessus et vous aurez accès à une retranscription pour une lecture plus aisée.

 

Titres   -   Récits1   -   Récits 2   -   Epilogue

 

Le 4 avril 2012, soit 46 ans après le drame, à Toulon au Monument National des Sous-Mariniers, nos amis ont été une nouvelle fois mis à l'honneur.

 

Merci à Michel PAULMIER

 

 

 

 

Ce drame est à tout jamais gravé dans l’esprit des hommes du Narval. Cinquante années après, en mars 2016, c’est avec une extrême précision que Jean-Yves GOURTAY, à l'époque Officier en 4ème, relate ce tragique accident dans La Baille*.

(*) La Baille : Revue de l'Association Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Navale. 4 numéros par an.

 

Merci à Jean-Yves GOURTAY

 

 

 

Avril 2018

 

* En fin d’année 2017 j’ai eu l’honneur de retrouver deux hommes très marqués par ce drame, et pour cause :

 

-        Monsieur Patrick NERISSON, Fondateur de Initiation à la Croisière de Nantes-St Nazaire, qui était avec son équipage mouillé à Penfret la nuit du drame. Il nous donne son analyse et son témoignage.

 

-        Monsieur Gilles LAURENT, fils de Gilles LAURENT l’un de nos quatre camarades disparus. A partir d’un journal que tenait son papa, Gilles, dans un magnifique document réalisé fin 2013, nous présente Gilles LAURENT.

 

Merci, Patrick et Gilles, pour les chaleureux et émouvants échanges que nous avons pu avoir, et pour les documents que vous nous confiez.

 

* Puis le témoignage d’un homme qui, avec ses camarades, a participé aux recherches. Malheureusement nous n’avons pas le nom de ce marin qui plus tard a été sous-marinier à bord du Morse. Son témoignage est lisible sur Le blog de jade.

 

 



24/02/2012
25 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 291 autres membres