La Narvalaise

La Narvalaise

Pourquoi ? Comment ?

Pourquoi ? Comment ?

 

 

Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi ?... Question délicate pour des parents qui souhaitent le meilleur pour leur progéniture.

 

Question "bateau" pour les marins penseront certains…,1.jpg que nenni, on ne sert pas vraiment la Marine par hasard, pas à long terme.

 

Cela étant il est bien évident, et légitime, que l’avenir professionnel de chaque individu soit "la" question que tous se posent, enfants, ados, parents.

 

Pourquoi avoir un métier, travailler ?

 

La première raison, la plus évidente, est que l’on travaille pour gagner sa vie, avoir un toit, manger, fonder une famille, vivre. La seconde est que l’être humain est un "animal social" qui, pour exister dans la société, a nécessairement besoin de vivre avec ses congénères et d’avoir des contacts, des échanges spirituels, intellectuels, physiques. Travailler apporte tout cela.

 

Enfant, on va faire tous les métiers, c’est certain : aviateur, pompier, maître d’école, pilote de course, etc. ; et peut-être certainement le même métier que papa.

Mais le choix d’une voie, d’un métier, d’un avenir, est tributaire de nombreux paramètres : conditions sociales, niveau scolaire, conjoncture, moyens intellectuels ou financiers, etc. ; qui font que les "rêves" professionnels, parfois (souvent) restent des rêves.

On ne fait pas toujours ce qu’on veut, comme il se dit.

 

Le choix d’un métier est le plus important que l’on ait à faire car il aura des répercussions à très long terme, comme l’a écrit Honoré de Balzac : Les vocations manquées déteignent sur toute l’existence. Et ce choix se fait : par contrainte (sociale, financière, successorale), par hasard ou selon les circonstances (foncer et prendre des initiatives qui décideront de son avenir), par "goût" ou vocation, voire sacerdoce (choix profondément délibéré), etc.

 

Comment faire ?

 

Tenir compte de ses goûts, de ses compétences, de ses capacités physiques et/ou intellectuelles, de sa personnalité, de ses ambitions carriéristes et/ou pécuniaires, etc. : autant de filtres à passer/examiner pour choisir sa voie…, ça n’est pas simple, voire réducteur.

 

Mais à 12, 14, 17 ans, dans les années 50 à 80, point d’embarras avec toutes ces considérations, nous étions plus dans le j’y vais, que dans le que dit le conseiller d’orientation ?

Quitter le domicile parental et s’autonomiser n’était pas forcément un problème, voire même un souhait pour certains, un choix volontaire mais également parfois imposé pour d’autres selon les conditions sociales. 

 

Pour les teenagers qu’ont été les Vieux Loups, le choix d’un métier s’est posé comme tout un chacun, voire imposé parfois très tôt.

Alors "rentrer" dans la Marine s’est révélé une possibilité, une aspiration pour la plupart, une solution parfois fortement suggérée pour d’autres, ce qui selon, a fait renoncer ou pas à la pensée magique du petit enfant qu’ils ont été. Dès lors, tout ce qui advient d’eux les rend responsables de leurs attitudes.

 

Des parfums de "hors du commun", de "pas comme les autres", d’aventure, d’enrichissement humain-intellectuel, de service, de valeurs, de patriotisme…? Probablement !

Bien au-delà du fait que devenir sous-marinier relève du volontariat, il y a en amont le choix de la "Marine". Et puis : Tous les hommes naissent égaux, les meilleurs deviennent sous-mariniers, peut-on lire sur certains T-shirts collector…

 

Ce sujet propose donc aux Vieux Loups - indépendamment du temps qu’ils ont pu consacrer à leur carrière - de nous dire pourquoi et comment ils ont choisi d’être militaire, marin, puis sous-marinier ; nous dire leurs "premiers pas", leur "entrée en matière" dans la marine et la sous-marinade. Ils sont donc invités à se prononcer sur :

-        leur choix pour la Marine Nationale, pourquoi et comment ils y sont arrivés,

-        leur choix de spécialité, pourquoi,

-        leur choix pour les Sous-Marins, pourquoi et comment ils y sont arrivés.

 

Pour cela, il leur est proposé de donner leur témoignage par mail à : scorpion531@sfr.fr ou sur Contact. Il sera ensuite présenté en lecture directe ci-dessous avec leurs nom et/ou prénom, ou pseudo, ou sous anonymat si cela est préféré.

 

Pour découvrir les témoignages des Vieux Loups il suffit de cliquer sur l'icone nominatif.

 

Détail : Une fois le fichier ouvert, en cliquant sur le nom, vous avez la possibilité de découvrir le portrait de l’auteur du témoignage – pour le peu que La Narvalaise en possède les photos.

 

 -----

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2010/11/447417/NEVEU.pnghttps://static.blog4ever.com/2010/11/447417/ZIMMERMANN_8846654.pnghttps://static.blog4ever.com/2010/11/447417/GROS.pnghttps://static.blog4ever.com/2010/11/447417/PELTIER.png





 



17/11/2020
48 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 413 autres membres