La Narvalaise

La Narvalaise

Disparition

Minerve

 

Personne n'aura oublié ce dramatique accident du 27 janvier 1968.Disparition.jpg

Nous y avons tous perdu des camarades.

 

Hommage leur sera rendu en lisant ce message .

 

Le 3 octobre 2010, CAYLUS, charmant petit village du Tarn et Garonne, leur dédiait une rue et une émouvante cérémonie.

 

Jean-Paul KRINTZ, un des quatre rescapés de l'équipage de la Minerve à créé un blog dédié à ses camarades, à nos camarades, pour ne jamais oublier..., c'est ICI.

 

Documents confiés par Philippe CAMIN et Jean-Paul KRINTZ. 

 

 

Février 2015

 

En novembre 1967, 3 mois avant sa disparition, la Minerve recevait une équipe de télévision pour un reportage dans "5 colonnes à la Une". Notre ami Jean-Paul KRINTZ était à bord et aidait les techniciens à ce tournage. Par la suite, il a entretenu d'excellentes relations avec Mr Yves MOUROUSI qui lui a confié ce film témoin des derniers moments de la Minerve.

Vous pouvez visionner ce film ICI

 

Octobre 2015

 

Je reprends ici le sujet que notre ami Jean-Paul KRINTZ a ouvert sur le forum de La Narvalaise fin septembre dernier, concernant sa quête de vérité au sujet de la disparition de la Minerve.

Jean-Paul a d’ailleurs obtenu quatre réponses de Vieux Loups qui tous, témoignent de leur soutien. C’est ICI .

Le sujet est grave et délicat, et il faut bien y réfléchir avant d’y apporter réponse. Après quelques recherches, ce n’est donc pas une réponse que je propose (je n’en ai pas les moyens, encore moins la prétention), mais une réflexion qui se veut pleine d’apaisement pour notre ami Jean-Paul et qui laisse à garder espoir quant à une ouverture des archives comme la loi l’indique.

 

Le texte de Jean-Paul

 

Et si on reparlait de la MINERVE.

 

Bonjour à tous,

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, je vous avise, qu'à la demande des familles des copains disparus à bord de la Minerve, je les ai accompagnées en octobre 2009, au Fort de Vincennes (siège des archives de la Marine Nationale) pour consulter les archives sur le drame de ce sous-marin survenu le 27 janvier 1968.

Nous avons été reçus par un Commandant représentant le Ministre de la Défense. Pas de réponse à des questions précises. Un Cdt ne connaissant rien des sous-marins, si ce n'est que mettre en cause la jeunesse et l'inexpérience de l'équipage.

Dernière question posée: Les archives seront-elles consultables en 2018 ?

Réponse: Non, en 2028.

En 2028 si je suis toujours vivant j'aurai 83 ans. Pourrai-je espérer les consulter ?

Le doute m'habille d'un grand mensonge de la part de cette Royale que j'ai servie avec honneur et fidélité.

En fait on nous ment sur toute la ligne, car des voix s'élèvent, discordantes des discours officiels.

J'ai mal au cœur pour ces familles qui n'attendent qu'une chose: la vérité pour faire leur deuil.

Moi je me sens coupable d'être vivant et de ne pas être à leur côté, à mon poste aux auxiliaires.

Merci de m'avoir lu et que peut-être cette réflexion donnera un jour sa part de vérité.

 

Jean-Paul KRINTZ - QM1 Mécano

 

Réflexion

 

Le texte de notre ami Jean-Paul évoque une rencontre avec le Service Historique des Armées (SHA) qui remonte à 2009 – 6 ans déjà.

Les documents officiels qui traitent de ces accidents sont très certainement classifiés. Et pour en prendre connaissance il n’y a que deux solutions : soit en demander la déclassification – soit en attendre la communication de plein droit, ce qu’attendent notre ami et les familles des disparus. Ce plein droit qui intervient dans un délai de 50 ans si l’on s’appuie sur la loi de juillet 2008 dont un extrait vous est présenté ci-dessous.

Et, sans rentrer dans une quelconque polémique, les réponses de l’Officier « citées » par notre ami paraissent en opposition avec cette loi de 2008. En effet, la citation de « 60 ans » (2028 au lieu de 2018) n’y est absolument pas évoquée.

Il est, dès lors, peut-être un peu tôt pour agiter cette proposition (réponse) pour le moins douteuse alors que la loi, très claire, laisse entendre que d’ici trois ans maintenant, ces documents pourraient être mis à disposition de tous ceux qui voudraient en prendre connaissance.

L’espoir reste donc intact pour notre ami Jean-Paul.

 

Extrait du Journal Officiel qui met en exergue la communication de plein droit des documents relevant du Ministère de la Défense :

 

JORF n° 0164 du 16 juillet 2008, page 113322, texte n°2

LOI N° 2008-696 du 15 juillet 2008 relative aux archives (1) – Article 17

Le chapitre III du titre Ier du livre II est ainsi rédigé :

Chapitre III – Régime de communication.

Art.L 213-1

Les archives publiques sont, sous réserve des dispositions de l'article L. 213-2, communicables de plein droit.

L'accès à ces archives s'exerce dans les conditions définies pour les documents administratifs à l’article 4 de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d'amélioration des relations entre l'administration et le public et diverses dispositions d'ordre administratif, social et fiscal.

Art.L 213-2

Par dérogation aux dispositions de l'article L. 213-1 : 

I.- Les archives publiques sont communicables de plein droit à l'expiration d'un délai de : ...

1° Vingt-cinq ans à compter de la date du document ou du document le plus récent inclus dans le dossier :

2° Vingt-cinq ans à compter de la date du décès de l'intéressé, pour les documents dont la communication porte atteinte au secret médical. Si la date du décès n'est pas connue, le délai est de cent vingt ans à compter de la date de naissance de la personne en cause ; 

3° Cinquante ans à compter de la date du document ou du document le plus récent inclus dans le dossier, pour les documents dont la communication porte atteinte au secret de la défense nationale, aux intérêts fondamentaux de l'Etat dans la conduite de la politique extérieure, à la sûreté de l'Etat, à la sécurité publique ou à la protection de la vie privée, à l'exception des documents mentionnés aux 4° et 5°…. 

Les textes en noir gras sont des liens.

 

Exposé GSSM

 

Par ailleurs, parmi les quatre réponses postées dans le forum il y a celle de notre ami Daniel CHERY qui fait état de l’exposé GSSM présenté par le C.F. Serge KOENIG, le 3 décembre 1999 à Brest. Ce document est depuis longtemps dans les soutes de La Narvalaise ; l’occasion est donnée de vous le communiquer. C’est ici : Exposé GSSM.

 

Vos réactions à ce dossier peuvent être exprimées : soit sur le sujet du forum, soit en commentaires sur cette page, ce qui d’ailleurs est préférable car plus « lisibles » par tous.

 

7 mars 2017

 

Notre ami Jean-Paul KRINTZ nous a brutalement quitté ce jour. Jean-Paul saura, pour nous tous, saluer ses camarades de la Minerve.

 

Janvier 2018

 

En ce 27 janvier 2018 est commémoré le 50ème anniversaire de la disparition de la Minerve et de nos 52 camarades. De nombreuses cérémonies sont organisées par les différentes sections de l’AGASM, en particulier à Toulon au Monument National des Sous-mariniers, Tour Royale. Certaines victimes sont honorées dans leur ville natale.

Tous les Vieux Loups sont présents, si ce n’est physiquement ça l’est spirituellement.

 

J’ai eu, en ce début d’année, la chance et l’honneur de faire la connaissance* de Monsieur Hervé FAUVE, fils aîné du L.V. André FAUVE alors Commandant de la Minerve, après avoir été Second du Narval. Hervé a réalisé un excellent site consacré à cette tragique disparition dans lequel il répond à bon nombre de questions, tant de choses ont été dites par tant de gens…

 

Le site d’Hervé : La disparition de la Minerve

*Merci aux amis qui ont favorisé cette rencontre.

 

La veille de cette journée de commémoration Mer et Marine se souvient quand le sous-marin Minerve était construit à Nantes.

 

Février 2018

 

Pour ce 50ème anniversaire de la disparition de la Minerve et de ses marins de très belles cérémonies en France et Outre-mer ont été organisées, des discours poignants ont été prononcés, des cérémonies religieuses ont été célébrées. Les familles des disparus et de nombreux camarades ont partagé ces moments de recueillement.

Pour immortaliser ces événements émouvants l'AGASM a édité un Plongée Hors-Série.

 

Le 27 janvier 2018, un Vieux Loup s'est posé la question de savoir si "les gens" avaient souvenir de ce drame. Du coup il a, dans sa ville de province, réalisé un micro-trottoir.

 

Régulièrement Hervé FAUVE enrichit son site "La disparition de la Minerve" de nouveaux éléments inédits : témoignages, vidéos, courrier de la Présidence de la République, photos, hypothèses, recherches, etc. Voici ces nouveaux éléments.

 

Juin 2018

 

Le 16 juin 2018 le Journal Officiel de la République française publie l’arrêté instituant l’accessibilité au public des dossiers d’archives relatifs à cette catastrophe. C’est là, toute la finalité du travail acharné de nos amis feu Jean-Paul KRINTZ et Hervé FAUVE.

Ouest-France nous présente cette déclassification.

 

Juillet 2018

 

Le jeudi 12 juillet, Mme COUSTAL veuve de Marcel COUSTAL, M. CAILLIAU frère de Patrice CAILLIAU, André FAUVE frère de notre ami Hervé FAUVE et Hervé lui-même se sont rendus au Service Historique de la Défense à Vincennes pour prendre connaissance du dossier contenant les archives relatives à la disparition de la Minerve.

De nombreux documents ont été consultés, des photos ramenées, il faut maintenant prendre le temps de les exploiter. Hervé nous présente un bref compte-rendu de cette visite ainsi que le rapport CONFIDENTIEL DEFENSE sur cette disparition.

 

Pour une lecture plus aisée, ce rapport est présenté en version PDF.

 

Dans ce rapport (page 3) il est question de l'Annexe C - Rapport sur le matériel - qui présente les avaries sur les "Daphné", en voici les Fiches Techniques

 

Par ailleurs, le silence des autorités pour soi-disant protéger des intérêts commerciaux a fait débat, voici un document qui devrait mettre fin à cette polémique  (en bas de page).
 
Octobre 2018
 
Hervé FAUVE et un certain nombre de parents et de proches des disparus se sont interrogés sur la reprise des recherches pour localiser l'épave de la Minerve. Ils interpellent les élus dans un courrier paru le 14 octobre dans le quotidien Var-Matin.
Vous avez lecture de ce courrier ici et sur le site d'Hervé, ici.

 

Novembre 2018

 

Alors que le San Juan argentin et ses 44 membres d'équipage viennent d'être localisés, notre ami Hervé FAUVE et les familles de nos camarades disparus ont bon espoir d'être entendus pour que les recherches de l'épave de la Minerve soient reprises.

Le 25 novembre 2018 dans le Journal Télévisé de France 2, présenté par Laurent DELAHOUSSE, un point sur ce projet fait l'objet d'un excellent reportage.

 

 

 

 

 

 



04/12/2010
197 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 314 autres membres