La Narvalaise

La Narvalaise

Poste Torpilles

Poste Torpilles
Poste Torpilles




Commentaires

  • Marecheau
    Marecheau · 24 janvier 2017

    L'antre de Gégé avec ses sbires: CALOIN "Caloun", MARTEL, EHNI "Fennec" et j'en oublie de ces valeureux Loups, chargés des pénibles travaux de charger les cartons d'alcool dans les tubes...dur labeur !!!

  • bourgoin
    bourgoin · 24 janvier 2017

    1er film au Poste torpilles : "Le Gaucher" avec Paul Newman et non pas Billy, Patron DSM qui galope sur une torpille.
    Salut Billy.

    • patrick pezzutti 51 messages

      Bonsoir,
      Je peux me tromper, mais le Morse c'était le 638..., Christian. Parfois la mémoire nous trahie...

    • jvanhille 193 messages

      Je n'avais pas l'impression que les berceaux des torpilles de réserve prenaient autant de place. Lors des projections de films de cinéma l'écran était posé sur les portes arrières des tubes lance-torpilles, et il y avait du monde !!!!!!

    • Merluch 25 messages

      Merci Zim pour l'info sur les tubes des refondus, je n'y ai jamais mis les pieds. Après le Narval (ancien) et le cours de Chouf, j'ai fait les 400, les 800 et les nucléaires.

      • bill54000 126 messages Site web/blog

        En 68 sur le Morse, mission Silure oblige, les bers et les torpilles n'existaient plus, remplacés par des armoires électroniques. Un magnifique plafond isolait de la condensation avec deux fentes pour le passage des courroies de commandes à bras pour les barres avant.
        Seuls les deux tubes supérieurs étaient opérationnels, les 4 inférieurs étaient bouchés à l'extérieur par un gros dôme sonar.

        • pepe 79 237 messages Site web/blog

          Qui a connu le Poste torpilles en 80-81, qui n'était plus un Poste torpilles car plus de berceaux, plus de torpilles? Le Narval n'était plus opérationnel pour cause d'essais de bouée VLF. Donc le Poste torpilles fut aménagé avec un F3 à bâbord pour 3 OMS (couchette perso-placards-penderie-chauffage) dont les locataires étaient Christian NOBLE, Yves LEGUENNEC et moi même; et à tribord un mini poste pour les techniciens de la CEPSEM.
          Le poste AR avait été amputé des bannettes OM pour y installer une station d'huile. Ce qui a occasionné le déménagement vers l'avant. C'était la belle vie..., à Toulon...

          • bill54000 126 messages Site web/blog

            Ce fut mon premier "lit" sur le Requin, en subsistance en Novembre 68. Pourtant j'étais embarqué sur le Morse, mais l'O2, LV LATOURRETTE, voulait que les hommes aient un peu d'expérience en sortie de refonte. C'est ainsi que les Choufs et certains QM2 avaient été envoyés sur le Requin et l'Espadon (les 2 premiers refondus) pour formation.

            • Jean-Gabriel 1029 messages

              Vous pouvez voir 3 photos un peu plus "parlantes" du Poste Torpilles dans "Articles - Technique - Documentation - Visite guidée à l'Avant et à l'Arrière", c'est à dire ici:
              http://static.blog4ever.com/2010/11/447417/Av.pdf
              Cliquez sur la petite loupe "poste torpille".
              Un document de notre ami Glupps.

              • castelot christian 48 messages

                J'ai moi même dormi coincé entre 2 torpilles, pas très confortable mais je n'en suis pas mort. C'était pendant ma période de subsistance sur le Morse S 636.
                Amicalement.

                • Ne supportant plus la condensation en pluie du poste torpille, j'avais installé mon hamac sur les caisses de rechanges, sous la ligne d'arbre tribord au local moteurs, bien au sec et au silence.
                  Bons souvenirs. Guy

                • Merluch 25 messages

                  Ou dormir sur les berceaux des torpilles.
                  Beau Poste Torpilles..., que de souvenirs ! Le ponçage à la toile émeri des plaques de parquet en aluminium afin de faire des petits ronds.
                  La chasse des torpilles était toujours effectuée par chasse d'air. Les refouloirs pneumatiques sont apparus sur les Daphné.
                  Il me semble que les types Narval refondus en étaient équipés. La cale servait de garde manger et de reserve de bière.
                  Lorsqu'il n'y avait pas de condensation il y avait des stalactites, car il pouvait arriver qu'il y fasse franchement froid. Nous avions de la glace dans la cale et des bouteilles de vin et de bière éclataient avec le gel.
                  Quel bonheur pour nettoyer tout cela, surtout que nous n'en étions que les dépositaires et pas les consommateurs...

                • Bernède Yves 352 messages

                  Ah...! Quand le Poste torpille se transformait en "Gaumont Palace" avec des films d'anthologie !!! "Quai des Brumes" très réaliste au schnorchel, les gorilles qui se parfumaient "à la dynamite" et bien d'autres.
                  Un supplice pour les Electriciens de Central : le relevé des caisses d'assiette, la tête dans le fond de la cale pour disposer les montures de niveau !!!
                  Il est vrai que pour dormir sur les berceaux de torpilles, fallait éviter d'être à l'entrée du poste, le sac vinyl tendait les bras aux jeunes embarqués !!!
                  Toute une époque.
                  Souvenirs! souvenirs !!!

                  • glupss 52 messages Site web/blog

                    Au GCO2 (C.O.) on pouvait suivre le film diffusé au Poste torpilles, mais fallait expliquer où on en était à la relève de quart toutes les 30 minutes.
                    Il y a un film dont je ne connais pas la fin "Torpilles sous l'Atlantique"..., cause de poste de combat.

                  • Jean-Gabriel 1029 messages

                    C'est bien dommage, en effet, mon cher Glupss que tu n'aies jamais pu connaitre la fin de ce superbe film...
                    Mais...! Tout arrive à qui sait attendre et La Narvalaise est là pour satisfaire ses Vieux Loups dans leurs moindres désirs... Entre autres, celui de voir dans son intégralité "Torpilles sous l'Atlantique" qui était présenté en juillet 2014 dans "Articles - Médiathèque - Vidéos". Ici :
                    http://lanarvalaise.blog4ever.com/videos

                  • glupss 52 messages Site web/blog

                    Très fort Jean-Gabriel...!!!

                • Penbreuz 58 messages

                  Je n'y ai dormi que pendant une petite semaine, et mon souvenir c'est la petite fuite de graisse du cadenseur de la barre avant..., et pas facile à nettoyer cette maudite et bonne graisse verte.
                  Meilleurs vœux à tous. Jo

                  • glupss 52 messages Site web/blog

                    Oui, mais c'était un peu humide quand tu dormais sur les torpilles, du haut on avait la condensation qui te tombait sur la figure.
                    Et pour faire la sieste on dormait avec la capuche du blouson sur la tête. Mes enfants m'ont traités de fou quand on a visité l'Espadon.

                    • Faugere 127 messages

                      Dormir... dans un hamac, avec la condensation qui te tombe sur la figure..., super !

                      • minerve 14 messages

                        Moi aussi ça a été ma couchette avec un hamac entre deux torpilles, je crois si mes souvenirs sont bons.

                        • pinus 102 messages

                          Un poste où j'ai souvent dormi, préférable à la bannette du chien.

                          • gégé 298 messages Site web/blog

                            Il est pas beau notre poste torpille, avec en premier plan les douilles poubelles... Et reprenons tous en choeur "Ce soir je ferais les poubelles pour aller fumer..." HA!HA!HA... Sur un air connu de Sylvie VARTAN (ce soir je serais la plus belle pour aller danser).
                            Que de souvenirs...