La Narvalaise

La Narvalaise

Impérissables !

Impérissables !
Impérissables ! :

Témoins de notre vie, gardiens de notre mémoire,

combien ces mastodontes de béton ont-ils vu de départs et de retours de mer ?

Patrimoine architectural et historique, de plus de 70 ans et au rude passé,

ils n’ont jamais tremblé ni rien perdu de leur arrogante fierté.

Longtemps considérés taches, avérées indélébiles, sur le visage de la belle Lorient, ils se révèlent grains de beauté avec l'aspect tendance que leur confèrent des toits végétalisés.





Commentaires

  • Claude CAILLART 88 messages

    A l'extérieur de K III, dans une baraque, en 63, existait une salle d'entrainement "à l'estimation périscopique des distances et des inclinaisons des cibles chassées". C'était un système bricolé avec des maquettes en bois, actionnées à la main avec des bouts de ficelle; ancêtre du Galileo et des simulateurs du Centre d'Entrainement de la Flotte à Toulon. Je crois me souvenir que les LV TAVERNIER et MENNESSON étaient à l'origine de ce Centre où devaient passer régulièrement les officiers de la 2ème ESM pour s'entraîner et se faire évaluer.
    Qui s'en souvient encore ?

    • Bernède Yves 350 messages

      Une longue histoire.

      • Rene MARIN 57 messages

        Lorient était une des 5 bases allemandes. (Bordeaux, La Pallice, St Nazaire, Lorient, Brest). N'oublions pas que avant nous les "loups" étaient gris, et que cette base a vu passer 168 U-boote, a supporté 500 grands carénages effectués par la Kriegsmarine. 3 sous marins japonais sont venus aussi à Lorient. Kéroman I a été construite en 6 mois de février 1941 à septembre 41, Keroman II est inaugurée en décembre 41. Pour sa construction 15 000 hommes, 1 million de mètres cubes de béton - soit le quart du béton utilisé en France, 40 000 mètres cubes de bois de coffrage. Les U-boote ont coulé 5 150 bateaux de commerce soit un total de plus de 2 000 000 de tonnes.
        Les alliés ont détruit sous les bombardements toute la ville de Lorient, sauf la base !!! Au final, sur 39 000 sous-mariniers allemands 28 000 sont partis au fond. Effectivement ce lieu reste chargé d'histoire.

        • Paulo 89 messages

          Je me souviens bien du point K, zone dans laquelle (à défaut de s'hydrater) on pouvait croiser les gants dans quelques échanges de boxe... Mais ça, c'était avant...

          • jeanluc gros
            jeanluc gros · 28 août 2017

            Actuellement la base est en réfection (consolidation du béton et peinture), elle va retrouver des couleurs de jeunesse.
            Quelqu'un a dit que cela devait durer 1000 ans (un petit très méchant avec petite moustache et moche comme un poux.....), il n'avait pas tort, ça va tenir encore un bon moment...

            • Scarp 87 messages Site web/blog

              Bonsoir à tous,
              Le stand de tir n'était pas sur K III mais sur K I. On y accédait par la tour Davis. Il y avait également sur ce toit les petits bunkers dans lesquels on faisait des exercices "incendie". Nous prenions plein les poumons de fumées de gazole et nous sortions de là noirs comme des charbonniers, malgré les tenues et les Fenzys.
              A propos de tir, vous souvenez-vous de la joyeuse équipe de tireurs? Med Puzenat, le bidel Salic, l'électricien André et le radio Scarp qui ont fichu une pilule aux commandos lors des championnats de région marine de tir. Pourtant on n'avait pas beaucoup d'entrainement par rapport à eux qui tiraient tous les jours.
              Scandale..., nous étions sélectionnés pour les championnats de France interarmes à Fontainebleau et pas eux !!!! Malgré un recours auprès du CEMM ils n'ont pas été repêchés. Par contre à Fontainebleau on s'est heurté à des spécialistes qui nous ont balayés. C'était au début des années 70.
              Amicalement à tous les Vieux Loups.

              • tactac72 592 messages Site web/blog

                Merci Scarp pour la précision quant à l'emplacement du stand de tir. Je n'aurais pas su le localiser avec précision.

              • Zim 61 messages Site web/blog

                Alors embarqué sur le Narval je suis allez fait du tir sur le haut du Bunker, nous devions être une poignée de six hommes. Un officier du bord présent nous avait fait une démonstration avec un 357 Magnum et nous avons pu tirer avec son arme 2 ou 3 cartouches chacun, qui se rappel? Peut-être le LV de Malezieux du Hamel?

              • Jean-Gabriel 1021 messages

                Hélas, notre ami Gilles de MALEZIEUX du HAMEL nous a quitté en 2010.

            • Morse 56 54 messages

              Quand je vois cette photo, j'ai plein de bons souvenirs qui remontent en surface. Et je replonge dans notre groupe pour partager toutes ces émotions que seuls les sous-mariniers peuvent ressentir.

              • Faugere 127 messages

                Franchement béton..., c'était ma résidence secondaire !

                • Seraf 36 messages

                  Au bout des alvéoles (à l'extrême droite sur la photo) se trouve un petit bunker où se tenait une batterie de canon. Pour y pénétrer il suffisait d'ouvrir le cadenas qui maintenait fermées les grilles de protection extérieures (face au port de pêche). Une fois à l'intérieur on peut (pouvait) découvrir quelques peintures murales tel qu'un schéma du paysage aperçu (clocher de Riantec ou de Kervignac) avec en dessous les hausses du canon .... Dans les couloirs intérieurs (alvéoles vers bunker) un dessin montrant l'existance d'un salon de coiffure et un autre (plus flou dans ma mémoire) d'un soldat en train de boire. Quelqu'un a-t'il déjà admiré ces peintures murales? Le Lascau de Lorient....

                  • de RUDNICKI Jean-Joel 44 messages

                    1967 sur la Diane, j'étais logé au dessus des alvéoles. C'est la Mecque des sous-mariniers, un lieu chargé d'histoire que seuls ceux des bateaux noirs peuvent comprendre pour avoir naviguer, transpirer, puer et chanter mais tant aimer notre boulot sous l'eau.

                    • gégé 298 messages Site web/blog

                      J'aime le texte sous la photo, quelle poésie, il est de qui?

                    • Gégène 70 messages

                      Je ne suis jamais monté sur les toits. Je me souviens de quart de nuit dans K III , c'était un autre monde chargé d'histoire. Il sont majestueux...

                    • Marc Chapellier 83 messages

                      Magnifique base que j'ai re visitée il y a un an. Elle a été longtemps opérationnelle. Je conseille sa visite. Même pour des anciens sous-mariniers.

                      • jvanhille 188 messages

                        J'ai connu où tout se passait sous alvéoles, où nos chambres se trouvaient sous le béton, puis j'ai vu apparaître le mess des officiers-mariniers. Bien avant cela, j'ai connu les baraques en bois avec son feu au charbon, c'était le bon temps...

                        • tactac72 592 messages Site web/blog

                          Quand je pense qu'il fallait arracher chaque touffe d'herbe pour faire joli...... Les temps changent et c'est bien ainsi.