La Narvalaise

La Narvalaise

Albert de Loctudy

Albert de Loctudy
Albert de Loctudy :

Avril 1953 - Loctudy. D'avril 1953 à mars 1954 notre ami Albert BARBIER, à 14 ans 1/2, était à l'Ecole des Pupilles de Loctudy*. Albert est le 3ème en partant de la droite.

* De 1950 à 1958, le Chateau du Dourdy de Loctudy, loué par la Marine Nationale, hébergeait les Ecoles : de Maistrance, des Mousses et des Pupilles.





Commentaires

  • Jean-Gabriel 1021 messages

    La lecture des commentaires de nos amis Hervé et Pierre a, chez moi, généré curiosité et recherches.
    En naviguant sur le net, il apparaît en effet que les fusils dont était dotée l’Ecole des Mousses de Loctudy soient des Mousquetons Berthier 07/15 M16 ou 1892/M16, arme utilisée durant les deux conflits mondiaux. Un fusil redoutable par son recul viril à vous arracher l’épaule s’il n’était pas bien maintenu, selon certains témoignages de garçons passés par Loctudy.
    Le Mousqueton Berthier fut remplacé par le MAS 36, mais la Marine ne fut pas la première arme à en être dotée et encore moins l’Ecole des Mousses. A partir de 1950 le MAS 36 est remplacé par le MAS 49, puis le MAS 49/56.
    A savoir que le MAS 36 était encore utilisé par la Marine Nationale en 2010…, en FLA (Fusil Lance Amarre).

    • VAUPRE 82 messages

      MAS 36/51 baïonnettes aux canons, une époque impensable de nos jours. Quand pour ma part, j'ose raconter partie de la jeunesse qui était mienne aux mousses en 1965, je vois tant de septicisme dans les yeux de mes interlocuteurs, que je n'ose imaginer conter l'histoire de nos anciens. C'est sans doute regrettable, car l'histoire de ces derniers au travers des livres et documents photographiques divers, aurait pour avantage et mérite de remettre les pendules à l'heure, et en tous cas peut être redéfinir une certaine idée des valeurs vraies.
      Mais attention, n'interprétons pas ce que je viens d'écrire, par des mots du genre: "c'était mieux avant", je ne porte aucun jugement de valeur, ni dans un sens, ni dans l'autre. Je me pose simplement des questions.