La Narvalaise

La Narvalaise

Construction

Construction
Construction :

Courant 1955 - Cherbourg.

Le Narval en construction au bassin.





Commentaires

  • Jocelyn de la Taille 36 messages

    Contrairement à tout ce qui se trouve ou se lit sur les performances des type "Narval", les vitesses maxi aux essais ont été de 19,5 noeuds en surface (et non 16 noeuds), et de 19,8 noeuds en plongée (et non 18 noeuds), à 600 tours ligne d'arbre; ceci à Cherbourg pour le Narval et pour le Dauphin en Juin 1957 - j'étais au Central, barreur de plongée arrière pendant ces essais.
    60 ans après, il n'y a plus de "secret", surtout si l'on sait que les sous-marins soviétiques type "Lira" ont atteint 42 noeuds il y a 20 ans, et que la pure merveille qu'était le sous-marin US à coque totalement nouvelle, avec 4 000 accus à bord et des hélices contrarotatives, a atteint la vitesse inouïe de 34 noeuds en plongée, en 1953 ...! Le sous-marin s'appelait l'Albacore...
    La coque de l'Albacore était en forme de goutte d'eau (construction très difficile) et sa résistance à l'avancement était si faible que malgré ses 2000 tonnes, il virait sur l'aile comme un avion, et a atteint la vitesse de 8 noeuds en envoyant à la ligne d'arbre la puissance d'un moteur de voiture, genre berline, de 110 cv vapeur. Tout-à-fait incroyable !

    Très amicalement - Jocelyn

    • jvanhille1
      jvanhille1 · 20 mai 2015

      J'ai connu la bête à cette époque, si elle avait encore vécu elle aurait des cheveux blancs comme moi. Mais elle, a été feraillée, quant à moi, pas encore !!!!!

      • tactac72 702 messages Site web/blog

        Magnifique. La bête toute neuve.

        • Bosco22 114 messages Site web/blog

          On était très jeune en 1955...