La Narvalaise

La Narvalaise

Anecdote : Rien à signaler

28 appréciations
Hors-ligne
Le journal Solidarité Militaire n° 745 a consacré un article sur l'Amiral LOUZEAU décédé le 5 septembre 2019. Il rappelle ses états de service et les différentes fonctions qu'il a occupées au sein de la Marine Nationale le qualifiant de bâtisseur de la Marine et l'un des pères de la dissuasion.
L'objet du présent concernant l'Amiral LOUZEAU est de faire connaître à tous les Loups qui l'ignoreraient, l'anecdote suivante :
Capitaine de Vaisseau, il revenait le 21 mars 1972, de sa première mission de dissuasion avec le sous-marin nucléaire le Redoutable dont il était le premier Commandant. Sur le livre de bord, il a noté :
"LA PATOUILLE S'EST DEROULEE SANS SOUCI, RIEN A SIGNALER, SAUF:
- une première opération de l'appendicite,
- le suivi de l'opération de sauvetage d'un sous-marin soviétique en perdition fin février 1972. Nous apprendrons plus tard qu'il s'agissait du K-19 contraint de remonter à la surface suite à un incendie à bord. La Marine soviétique avait alors dépêché une flotte importante et les Américains venaient alors "renifler". J'ai dû habilement manoeuvrer pour ne pas me retrouver au milieu de tout ça."

5 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
Plus de secret défense pour cette anecdote...
Un Grand Monsieur que l'Amiral LOUZEAU.
Amitiés à tous. 

2 appréciations
Hors-ligne
Amiral Louzeau, le seul Cdt qui nous jouait du violon au Poste Torpilles !! Sur le Narval. Paix à son âme.

26 appréciations
Hors-ligne
Jean-Paul,
C'est vrai, notre ami Bernard LOUZEAU habile artiste du violon, se produisait à bord des sous-marins sur lesquels il est passé.
Cependant à bord du Narval s'il en a joué (très probablement) c'était en tant que troisième de 55 à 56 ou de second de 56 à 58.

2 appréciations
Hors-ligne
René, 
Je faisais partie de l'équipage bleu du Redoutable avec Bernard LOUZEAU qui était toujours "frégaton" lors de cette première patrouille opérationnelle. Après, les séries d'essais à la mer, la TLD, puis la 1ère patrouille, ressemblaient à des vacances.
Nous étions quasiment tous issus de la sous-marinade et l'ambiance n'était pas triste.
Je confirme les anecdotes de cette patrouille, menée d'une main de maître par un commandant qui n'a pas usurpé le titre de "Pacha".
Je ne me souviens pas qu'il ait joué du violon sur le Redoutable, par contre il pouvait s'accorder une partie de palets au Poste Torpilles avec le jeu qu'un torpilleur bienveillant s'était fait confectionner à l'Ile Longue. Nos amis à l'écoute pouvaient alors compter les points et peut-être aussi d'autres voisins indésirables. La discrétion n'était pas notre point fort à l'époque.
Pépé

3 appréciations
Hors-ligne
Le premier opéré de l'appendicite était un QM DSM qui a embarqué sur le Requin en 73, son nom GAUVIN ou quelque chose de ressemblant.
PP79

2 appréciations
Hors-ligne
Jean-Gabriel, tu as raison c'était à mon époque sur le Dauphin.

2 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,
Le nom de l'opéré de l'appendicite lors de la première patrouille du Redoutable m'échappe mais ce n'était pas un DSM mais un second Mécano ou Elect des Aux 2 ,tranche D.
Quelqu'un pour me rafraîchir la mémoire ? 
Pour l'anecdote, j'étais sur le Terrible en patrouille lors de l'évacuation du toubib suite à crise d'appendicite.
Mais là on s'éloigne un peu du Narval. 
Pépé
Pépé

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 355 autres membres