La Narvalaise

La Narvalaise

Taximètre

Taximètre
Taximètre :

1967 - En mer

Il ne s’agit pas du taximètre que l’on trouve maintenant dans les taxis pour vous faire ouvrir votre porte-monnaie…, non. Il s’agit du taximètre, appareil de mesure en navigation, que nous avions sur notre bon Narval (avant et début d'après refonte). Il y en avait deux, disposés de part et d’autre de la fosse de veille en passerelle, et rétractables dans un souci d’optimisation de l’hydrodynamisme et de la discrétion acoustique (forme de cavitation, filets d'eau).

Cet appareil, superbe pièce de bronze (collector), et très simple d’utilisation (ne nécessitant aucune énergie) permettait de mesurer le gisement d’un amer ou d’un autre bateau (route de collision). Celui qui est présenté sur cette photo est le taximètre Td du Narval, il permettait de lire le gisement de 0° à 180°. Le même, à Bd, permettait la même lecture de 180° à 360°. Ces appareils ont, depuis, été remplacés par le compas gyroscopique ; somme toute, par abus de langage le terme de "taximètre" est toujours employé.

A bord, ces appareils étaient plus souvent appelés "alidades", en fait les alidades sont les deux petites réglettes verticales servant à la visée. Les alidades ne sont donc qu’une composante du taximètre.

Pour être un peu plus précis, voici quelques explications pour ce qui est du Gisement.





Commentaires

  • gaby 104 messages

    Combien de veilleurs l'ont pris dans la figure en baissant la tête pour éviter une belle vague ??????

    • Jean-Gabriel 1393 messages

      Les explications pour la lecture du gisement ont été revues et complétées* pour une compréhension plus aisée. Vous les découvrez en cliquant sur le lien "Gisement" dans la légende de la photo ;-)
      * travail d'équipe

    • jvanhille 306 messages

      Tout à fait d'accord avec Jocelyn et Vaupré, le gyro existait sur la Créole en 1948, certains électriciens étaient certifiés "gyro".

      • Jocelyn de la Taille 36 messages

        Que ce soit sur l'Artémis, le Narval ou le Dauphin, en 1955 le mot "taximètre" n'existait pas. On utilisait en effet toujours le mot "alidade" pour nommer ce qui apparaît sur la photo. Par ailleurs, dès cette époque, il y avait un répétiteur étanche qui donnait le Nord vrai, branché sur le gyro du Central. En dehors de cela, la seule manière d'avoir le Nord vrai restait, bien sûr, l'étoile polaire et surtout pas le Nord magnétique.
        Merci pour cette belle photo qui me rappelle tant de bons souvenirs.

        • Pierrick LERAY 52 messages

          Bonjour tous,
          Extraordinaire ! Je certifie l'exactitude de ces explications pour avoir été comme beaucoup d'entre vous Veilleur à la Passerelle par temps froid sans paquet de mer. Avec de temps en temps du café chaud avec du Tafia avec parcimonie, uniquement avec la bénédiction et la bonne humeur du Commis "Cambusard". C'est vrai qu'on disait plutôt alidade que taximètre, je ne l'ai jamais entendu personnellement.
          Merci de revoir cette photo, c'est une belle remontée dans le temps des souvenirs. Heureux. Merci à vous.
          Pierrick

          • VAUPRE 106 messages

            Je ne sais pas si l'on peut dire que les taximètres ou les alidades ont été remplacés par le compas gyroscopique. Le gyrocompas existait déjà depuis longtemps alors même que les taximètres étaient toujours utilisés en passerelle.

            • Jean-Gabriel 1393 messages

              Tout à fait Vévé, le gyro existait et était au Central (pas en Passerelle). Disons que les taximètres ont été remplacés, physiquement, à la Passerelle par un répétiteur du gyro, et pour le coup il y avait nécessairement une source d'énergie, l'électricité en l'occurrence.

            • VAUPRE 106 messages

              Oui le gyro était bien au Central, et pour être plus précis il faut dire les gyro-compas, car sur les "Narval" nous étions équipés de 2 appareils: le sagem 78-50, la machine à laver avec son beau dôme en cuivre, et un appareil plus moderne mais pas mieux, le classe G. J'ai bien dit machine à laver concernant le 78-50, car en escale pendant les visites du bord, il n'était pas rare de répondre à la question des visiteurs : "Qu'est ce que cet appareil?", et nous de répondre : "La machine à laver du bord". Certains s'en souviennent sûrement.. L'entretien et la mise en oeuvre des gyros étaient du ressort du Patron Elect. Et après les 5 mois de BS Electrotech, nous avions droit à 2 mois de certification gyro sup, qui faisaient de nous des Elgyr, et non plus de simple Elect, même si pour beaucoup d'entre nous, dont je fais partie, la théorie des systèmes gyroscopiques m'a toujours tournée la tête et laissée dubitatif.

          • MOREL Pierre 219 messages

            J'ai appris quelque chose aujourd'hui, mais il y a encore à faire avant d'acheter un bateau!!!
            Amitiés à Tous!!!

            • gros jean luc 266 messages

              Les alidades, sont-ce des ”on dit”, mais ce serait le grand-père de CUNY qui les aurait crées!!!
              A creuser...

              • dominique 154 messages

                Oui, le nom du père de Didier CUNY est lié à un dispositif optique rattaché à l'alidade de relèvement (dite modèle 61 ou 68), de couleur noire, que les Veilleurs traitaient avec grande précaution lors de la prise de la tenue de veille ou du retour en surface.
                Ils se souviennent certainement de cette valise grise carrée d'une trentaine de cm de côté et de 8cm d'épaisseur. Elle servait à protéger l'objet lourd (un peu plus de 1,5kg).
                Cette alidade était tenue sur le répétiteur gyro de la passerelle par deux linguets à ressort qui lui laissaient liberté de rotation mais l'empêchaient de "décapeler".
                Le dispositif évoqué - un prisme - garantissait la lecture d'un azimut précis, quelque soient les mouvements du bateau.
                Le prisme était sous un cache au dessus duquel il y avait le guidon de visée.

              • Jean-Gabriel 1393 messages

                Merci Dominique de ces explications complémentaires à celles que tu nous donnes déjà concernant la technique de lecture des taximètres Td et Bd présentés schématiquement dans le lien "Gisement" (légende de la photo).
                Pour étayer ce que tu expliques concernant le dispositif optique et l'alidade de relèvement voici un petit montage des photos que tu fournies et qui pourra, effectivement, réveiller la mémoire des Veilleurs, ici :
                https://static.blog4ever.com/2010/11/447417/Alidade-BBT-KLAUSS-61.pdf

            • gégé 343 messages Site web/blog

              Vieux souvenirs de quart en passerelle à se faire mouiller le nez!!!!

              • jpkaeser 36 messages

                Alidade avec sa couronne ?

                • Formidable.

                  • fournier jack 164 messages

                    Vieux rappels de Porquerolles.

                    • Fortini

                      On en apprends encore ...