La Narvalaise

La Narvalaise

Papa

Papa
Papa :

1973-1974. Henry-Paul BRIQUET "Papa".





Commentaires

  • Qui se souvient de sa chanson favorite : "Ma petite fruitière" ? Elle a souvent raisonné sur le Narval, le clairon étant en sourdine!!!
    Amitiés à tous.

    • Merluch 25 messages

      J'étais chargé de son approvisionnement en bière à Lorient.
      Je faisais la navette (de très nombreuses) entre le bord ou la base et le foyer avec le solex...
      Il fut champion toutes catégories des buveurs de bière au Zillertal à Hambourg où il avait gagné le concourt du plus grand buveur de bière, battant tous les teutons à plate couture.
      Il avait eu une grosse alerte lors d'une formation chez les marin pompiers. Il a d'ailleurs dû sa survie au fait que nous étions chez eux.

      • kerhornou 99 messages

        Je l'ai eu comme Président, je me rappelle qu'il mangeait sa soupe que lorsqu'elle était noire de poivre et qu il commençait à transpirer.

        • jvanhille 193 messages

          Je l'ai eu jeune matelot aux diesels, j'en ai gardé un bon souvenir, j'ai eu le plaisir de le revoir lors d'un congrès de l'Agasm à Lorient.

          • MOREL Pierre 120 messages

            C'était une grande Figure !!! Très sympathique et bien d'autres choses.

          • bill54000 126 messages Site web/blog

            Ca me rappelle une de mes premières sorties...,
            Alors jeune Matelot sur le Morse en 68, au fabuleux dancing "Chez Nedo" et son non-moins fantastique guitariste chanteur, je pris ma première cuite au Muscadet, grâce à mon Chef de l'époque (Béru) qui faisait partie d'un quatuor très renommé sur la place.
            Coincé par mon Chef au bar, je suis redescendu (le bar se trouvait à l'étage, excellent perchoir pour repérer les petites gisquettes) et le retour sur la BSM fut douloureux avec des haltes qui avaient pour noms "Le Planteur", "Breiz Izel", etc.
            Heureusement qu'avec mon copain FAUDET, les lundi étaient jours de recupération, et nous avions trouvé quelques endroits à l'abri des regards, notamment "le puit aux chaines" qui était vide puisqu'en fin de refonte, où l'on pouvait "buller" sans risque d'être trouvés.

            • gégé (visiteur)
              gégé (visiteur) · 1 décembre 2012

              Que de souvenirs avec Henri,
              Celui qui me revient immédiatement: nous étions partis à l'arsenal porter des billets de travaux et, comme il se doit, au retour petite pause bistrot au Traoud Mad; c'était alors la 1ère fête Interceltique de Lorient et là, il y avait des Ecossais, eux en kilt et nous en uniforme.
              De fil en aiguille, après avoir fait connaissance l'un des Ecossais propose à Papa un défi avec un de leur jeux: assis par terre les jambes droites et pied contre pied avec dans les mains un manche à balai. Il fallait, en tirant sur le manche à balai, faire décoller les fesses de l'adversaire; Henri a gagné toutes les parties et nous avons bu à l'oeil tout l'après-midi.
              Amitiés à tous, Gégé.