La Narvalaise

La Narvalaise

Valeur reconnue

François QUERAT

 

Une autre petite histoire. Non, pour moi une grande histoire qui mérite d'être communiquée à nos amis, anciens du NARVAL.

Vous savez peut-être que j'ai commandé l'EURYDICE de 1968 à fin 1969, juste avant son dramatique accident qui a vu disparaître tout son équipage avec deux très grands amis, le LV de TRUCHIS de LAYS alors pacha, et son second, le LV PETIT.

A la fin de la cérémonie en mémoire des disparus à laquelle j'assistais et au cours de laquelle j'ai présenté les familles à quelques Amiraux et au Premier Ministre venu présider cette manifestation pleine de recueillement, mon Amiral, qui me connaissait bien, me dit: "François, vous venez de commander votre EURYDICE d'une façon remarquable. Vous avez réussi la première mission "d'espionnage" que l'Etat Major des Armées voulait: qu'un sous-marin français tente de rassembler des éléments opérationnels sur une force navale russe. Vous même et votre équipage avez pleinement appliqué les directives que vous a dicté le CEMA. En conséquences, je viens de proposer au Chef d'Etat Major de la Marine de vous confier immédiatement un second commandement, ce sera le NARVAL à Lorient".

Imaginez ma joie et ma fierté. J'avais 35 ans. Un gamin...!

En rentrant chez moi après cette cérémonie qui venait de me marquer profondément, je raconte à mon épouse ce que j'ai pu ressentir et ce que m'a annoncé mon Amiral.

Alors elle me dit: "Je sais que tu as la réputation d'un excellent sous-marinier, compétent, bon marin. J'ai confiance en toi. Ce que tu m'apprends concernant un nouveau commandement de sous-marin ne me fait pas peur à la suite de l'accident de ton EURYDICE. Je suis fier de toi et quand tu prendras la mer avec ton NARVAL, ne t'inquiètes pas, je te fais confiance".

 

Si je vous livre ces réflexions, ce n'est pas pour me vanter, mais pour montrer à notre famille de sous-mariniers un exemple de reconnaissance du commandement à haut niveau, de services rendus et surtout un exemple d'une épouse de marin ayant eu une totale confiance dans l'exercice du métier de son époux.



05/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 261 autres membres